Errance canine V: Que faire à Raiatea

V. Raiatea et Tahaa : quelles solutions

Nous l’avons vu et expliqué dans les 4 premiers volets de cette étude, la gestion de la population de chiens (et chats) errants est possible. Il faut pour la mettre en place une volonté politique locale et si possible territoriale.
Certes cela a un coût, mais celui ci est tout à fait acceptable si on le compare aux coûts divers, variés et indirects d’une errance canine non contrôlée.

En pratique que pouvons nous faire LOCALEMENT ?

1. Détacher et former un ou deux agents municipaux constituant une brigade canine (sur une centaine à Uturoa)
Ils devront être formés à capturer les animaux errants non violemment et surtout sans prise de risque pour eux mêmes.
Coût : 1 ou 2 emplois + formation (~environ 50KF)+ matériel + véhicule avec cages
Bénéfices directs : 1 ou 2 emploi crées
Bénéfices indirects : actions visibles /population et /touristes
Exemple à suivre : commune de Moorea

2. Réfléchir à la réalisation d’une fourrière/refuge/incinérateur
En collaboration avec DIREN, SDR, Association protection animales, WWF, Territoire, Europe…
Coût important mais sources de financement très diversifiées , coût de fonctionnement réduit possible. Intercommunalité.
Bénéfices : mise en conformité/réglementation (CGCT) , création d’emplois (2 à 3 au minimum)
Exemples à suivre : Punauaia (invest: 70MF +12MF/an), Arue (invest: 5MF + 2,4MF/an), projet à Bora-bora (budget +/- 12 MF)

3. Convention avec les vétérinaires pour mise en place de stérilisations subventionnés.
Prise en charge par la mairie (ou par déléguation à une association subventionnée) des stérilisations de chiens errants capturés et relachables (après identification)
Participation substantielle au coût total (de 50 à 75%)
Bons de stérilisation accessible aux familles a faible pouvoir d’achat permettant de bénéficier d’un tarif encore plus avantageux voire d’une gratuité totale.
Bons d’euthanasie gratuite des portées (de moins de 5 jours)

Coût : un budget de 4 à 5 MXPF par an permettrait de stériliser un ou deux animaux errants ou divaguants par jour ouvrable et d’éliminer 2 portée sur 3 environ.
Bénéfice : en moins de quatre ans : réduction sensible du nombre d’animaux errants et des nuisances associées.
Cela représenterait seulement 0,4% du budget d’Uturoa
Exemples à suivre : Guadeloupe, Réunion, Bora

4. Campagne d’affichage dans l’ile ou en collaboration avec d’autres iles pour réduire le coût. Avec un budget initial de 800 000 XPF une campagne sérieuse peut être envisagée.
Bénéfice : sensibilisation et responsabilisation de la population
Exemples à suivre : Guadeloupe, Réunion

5. Mettre en place un cycle de colloques dans les écoles pour que les générations à venir soient plus respectueuses de la vie animale
Bénéfice immédiat: sensibilisation des adultes par leurs enfants
Bénéfice à venir : respect et civisme

6. Regrouper les bonnes volontés au sein d’une association assurant la gestion du problème dans sa globalité.
Bénéfice : implication directe de la population
Exemple à suivre : Bora

7. Recherche de financements extérieurs pour la cause animale en Polynésie afin d’intensifier le mouvement engagé et de limiter le coût pour la collectivité
Bénéfice : diminution de l’impact sur les finances municipales

Comparons maintenant avec les coûts actuels de l’inaction:
Coût médical et social lié directement ou indirectement aux carnivores domestiques (morsures, accidents, zoonoses…)
Consultations et médicaments pris en charge par la CPS
Journées d’hospitalisations
Evasans
Très difficile à évaluer précisément du fait de l’absence de statistiques disponibles, mais on peut l’estimer entre 6 et 10 MF par an pour Raiatea

Perte d exploitation éleveurs
C’est plusieurs dizaines de veaux, agneaux, chevreaux, poulains, porcelets et poulets qui sont tués ou sévèrement mordus par an sur Raiatea et Tahaa. Le coût direct global pour les propriétaires de ces animaux est probablement entre 1 et 4 millions de XPF/an
Le coût direct pour la collectivité peut paraître nul puisqu’il est exclusivement de nature privée. Cette analyse est pourtant partielle car ce problème rend plus difficile encore le développement de l’élevage dans les ISLV. L’élevage peut (et devrait) constituer une source d’emplois et de revenus non négligeables si il était plus soutenu.
Il suffit pour s’en persuader d’analyser le volume d’importation de produit animaux brut (France, NZ..)

Insatisfactions touristiques
Cela est très difficile à chiffrer mais on peut considérer qu’au moins 1 touriste sur 3 ou 4 repart de Polynésie réellement choqué par le peu d’attention porté à la condition animale, photos à l’appui. Combien de futurs touristes seront dissuadés de venir voir par eux mêmes?
Raiatea est la 4eme île la plus fréquentée avec le passage d’environ 56000 touristes / an
Si seulement 1% de touristes sont ‘perdus’ à cause du problème de la visible détresse animale cela représente environ 420 million XPF pour la Polynésie et au moins 10% de cette somme pour l’économie de Raiatea soit 42 millions /an
Commentaires : voir rubrique ‘dogs situation in French Polynesia’ sur Tripadvisor entre autres

Nuisances diverses (agression /chiens en bord de route, cadavres, concerts nocturnes…)
Impossible à chiffrer. Mais l’argent public doit servir aussi au bien être des habitants. C’est une des base du principe républicain.

La situation de l’errance canine à Raiatea n’est pas catastrophique mais elle est préoccupante et pourrait s’empirer si aucune mesure n’est prise.
Il y a pire ailleurs, certes, mais le nivellement par le bas n’est pas une politique acceptable.
Le coût financier et plus encore en terme d’image de destination touristique de rêve est très largement supérieur aux coût d’une action efficace et respectueuse de la vie animale.

Bookmarquez le permalien.

2 commentaires

  1. excellente analyse!!!! il y en a bien besoin, agissons, que ceci soit déposer à toutes les mairies des districts,

  2. excellentes études! bravo! à envoyer dans nos mairies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Pour que l’information circule …

    Raiatea-info.com est un site gratuit non commercial dont le but est de faire circuler l'information à Raiatea.
    Il a été créé par une groupe de personnes bénévoles et se veut ouvert à tous.
    Vous pouvez diffuser vos informations sous 4 formes : articles, événements, petites annonces et annuaire.